Ampazony

Madagascar

Une ferme à spiruline pour Ampazony

Ampazony

C’est l’association Vivre et Grandir à Madagascar qui a contacté Electriciens sans frontières pour évoquer le cas de l’école d’Ampazony (prononcer Ampatzoun).
Ampazony est un village très pauvre au nord ouest de Madagascar. Le village situé à environ 800 m de la mer vit principalement de la pêche et de la culture du riz. C’est une région particulièrement chaude, historiquement peuplée par des populations qui sont venues d’Afrique et qui ont des coutumes proches de celles du Mozambique.
Le village se trouve à 15km de Majunga, troisième ville de Madagascar, mais comme il n’existe aucune liaison entre le village et cette ville, les habitants ne peuvent que travailler sur place car ils n’ont aucun moyen de transport personnel.
L’association Vivre et Grandir à Madagascar en parrainant les enfants de ce village, s’est rapidement rendue compte qu’à la sortie de l’école, les enfants avaient peu de débouchés professionnels.
Une idée a donc germé : créer dans cette école, une classe agricole de production de spiruline et de maraîchage. Ce projet les a conduit à se rapprocher d’Electriciens sans frontières, en effet sans eau ni électricité, pas de classe agricole.

La spiruline est une sorte d’algue microscopique, en forme de spirale, connue pour être l’une des premières formes de vie sur la planète. Sa culture redécouverte depuis peu permet de lutter efficacement contre la malnutrition car c’est un trésor de protéines, vitamines et minéraux.

Christine Chassain-Lecourt sera la chef de projet de cette mission. Après avoir constaté qu’un puits était existant dans le village, son objectif sera de creuser des canalisations pour conduire l’eau du puits jusqu’aux bassins de spiruline. Ces bassins devront être construits avant le début de la mission.
En même temps que l’électrification des bassins de spiruline, de la lumière sera apportée dans les salles de classe. L’idée est d’ajouter des lavoirs et des douches et de créer un point de service où les habitants pourront acheter à un prix très modeste de l’eau propre ainsi que la possibilité de recharger leurs téléphones portables et des lampes portatives. Ceci permettra de générer des revenus qui seront bien utiles en cas de travaux à financer sur les installations.

Dix élèves seront concrètement concernés par le projet, cinq filles et autant de garçons. Ils pourront de cette manière acquérir un métier, apprendre à travailler la spiruline et faire du maraîchage.

JOURNAL DE BORD
©Photos DR - Piles Solidaires.
Portfolio - Ampazony
  • ©Photos DR - Piles Solidaires.
    Ampazony - Photo 1
  • ©Photos DR - Piles Solidaires.
    Ampazony - Photo 2
  • ©Photos DR - Piles Solidaires.
    Ampazony - Photo 3